PASCUA DE LOS MORAOS

Dimanche de Pâques C'est une fête de la chair, un carnaval à forte dose d'extraversion et de surréalisme où le grotesque et le non-sens sont exaltés. Le dimanche de Pâques à Carcabuey est un point de rencontre pour de nombreux habitants de la région de la Subbétique mais aussi de nombreux autres villages, qui viennent vivre cette fête un dimanche qui rompt avec la commémoration traditionnelle du dimanche de Pâques en Andalousie. La Pâque des Moraos est avant tout la représentation de la culture locale. Venir le voir, c'est vouloir le ressentir à nouveau, et en être le spectateur implique de participer à des années successives. En raison de toutes ces particularités et parce que c'est le seul "carnaval", avec celui de Cadix et de Las Palmas de Gran Canaria, qui a survécu à la dictature, il a été déclaré en 2006 Festival d'intérêt touristique en Andalousie. À Carcabuey, où le carnaval n'est pas aussi enraciné que dans d'autres municipalités de la Subbétique, la Pascua de los Moraos sert à rompre avec la vie quotidienne des habitants d'Alcobia : des enfants qui se déguisent en vieillards, des vieillards qui se déguisent en femmes, des femmes qui se déguisent en monstres... tout a sa place dans cet étrange carnaval et tout se vit dans la rue où la fête atteint son apogée, les participants sont les habitants mêmes qui se transforment et vivent intensément ces moments. Certains écoutent, les murgas brisent le silence, d'autres rient, les masques brisent leur rire et les critiques répandent leur critique satirique en vers sur les événements les plus importants qui ont eu lieu pendant l'année au niveau local, national et international. Le soir, avec la traditionnelle verveine, la musique joue jusqu'aux petites heures du matin, complétant ainsi une journée pleine de plaisir, de réjouissances et de beaucoup de célébration.  

Localización
GPS: |


Dimanche de Pâques

C’est une fête de la chair, un carnaval à forte dose d’extraversion et de surréalisme où le grotesque et le non-sens sont exaltés.

Le dimanche de Pâques à Carcabuey est un point de rencontre pour de nombreux habitants de la région de la Subbétique mais aussi de nombreux autres villages, qui viennent vivre cette fête un dimanche qui rompt avec la commémoration traditionnelle du dimanche de Pâques en Andalousie.

La Pâque des Moraos est avant tout la représentation de la culture locale. Venir le voir, c’est vouloir le ressentir à nouveau, et en être le spectateur implique de participer à des années successives. En raison de toutes ces particularités et parce que c’est le seul « carnaval », avec celui de Cadix et de Las Palmas de Gran Canaria, qui a survécu à la dictature, il a été déclaré en 2006 Festival d’intérêt touristique en Andalousie.

À Carcabuey, où le carnaval n’est pas aussi enraciné que dans d’autres municipalités de la Subbétique, la Pascua de los Moraos sert à rompre avec la vie quotidienne des habitants d’Alcobia : des enfants qui se déguisent en vieillards, des vieillards qui se déguisent en femmes, des femmes qui se déguisent en monstres… tout a sa place dans cet étrange carnaval et tout se vit dans la rue où la fête atteint son apogée, les participants sont les habitants mêmes qui se transforment et vivent intensément ces moments. Certains écoutent, les murgas brisent le silence, d’autres rient, les masques brisent leur rire et les critiques répandent leur critique satirique en vers sur les événements les plus importants qui ont eu lieu pendant l’année au niveau local, national et international.

Le soir, avec la traditionnelle verveine, la musique joue jusqu’aux petites heures du matin, complétant ainsi une journée pleine de plaisir, de réjouissances et de beaucoup de célébration.

Addresse: