L’ermitage de Santa Vera Cruz

La construction de l'Ermitage et de son hôpital annexe a commencé avec la fondation de la confrérie homonyme en 1555, bien que son aspect actuel soit le résultat de nombreuses transformations. Elle présente une façade austère en brique avec un clocher et un intérieur d'une seule nef couverte par une voûte en berceau avec des arcs en plein cintre et des lunettes avec des oculi sur un de ses côtés. Le presbytère est couvert d'une demi-orange sur pendentifs décorés d'intéressantes fresques des années 30 du 18ème siècle représentant la Sainte Trinité, la Vierge triste et l'Apostolat. De la même date date le retable principal réalisé à Grenade, il possède une arcade centrale qui abrite l'image de María Santísima de la Sangre, une Vierge triste réalisée par Pedro de Mena en 1672 ; sur ses côtés on trouve les images de San Nicolás de Bari et San Francisco Javier. Les murs du temple abritent également les images de Jesús amarrado a la columna, une œuvre apportée de Grenade en 1665, et la sculpture du Santísimo Cristo de la Vera Cruz, une image du XVIe siècle dont on pense qu'elle est d'origine castillane et qui a récemment été donnée au temple.

Ver Detalles

Localización
GPS: |


La construction de l’Ermitage et de son hôpital annexe a commencé avec la fondation de la confrérie homonyme en 1555, bien que son aspect actuel soit le résultat de nombreuses transformations.

Elle présente une façade austère en brique avec un clocher et un intérieur d’une seule nef couverte par une voûte en berceau avec des arcs en plein cintre et des lunettes avec des oculi sur un de ses côtés. Le presbytère est couvert d’une demi-orange sur pendentifs décorés d’intéressantes fresques des années 30 du 18ème siècle représentant la Sainte Trinité, la Vierge triste et l’Apostolat.

De la même date date le retable principal réalisé à Grenade, il possède une arcade centrale qui abrite l’image de María Santísima de la Sangre, une Vierge triste réalisée par Pedro de Mena en 1672 ; sur ses côtés on trouve les images de San Nicolás de Bari et San Francisco Javier.

Les murs du temple abritent également les images de Jesús amarrado a la columna, une œuvre apportée de Grenade en 1665, et la sculpture du Santísimo Cristo de la Vera Cruz, une image du XVIe siècle dont on pense qu’elle est d’origine castillane et qui a récemment été donnée au temple.

Download PDF
Address:

Download PDF